1 _ Marques alimentaires et profits

Abonné à une revue mensuelle indépendante et engagée, j'ai découvert une enquête relative à des grands groupes alimentaires bien connus des français depuis plusieurs générations; à qui appartiennent-ils et comment sont ils gérés; mais le pire, que trouve t-on dans leurs recettes. C'est un résumé de cet article que j'ai voulu vous présenter; nous voici plongé dans cet univers où les multinationales ont fait main-basse sur notre assiette et notre porte-monnaie.

A la manufacture de Nantes, et à la fin des années 1880, Louis Lefèvre-Utile vient d'inventer le Petit-Beurre LU; dans sa composition que du beurre de première qualité, des oeufs frais, des farines de qualités premières, sans aucun mélange ni ajout; mais voici les années 2010, tout a changé que ce soit la propriété de la marque comme de la composition des produits. Tous ces produits LU, nous les appellerons Petit-Beurre, Petit-Brun, Petit-Ecolier et bien d'autres, et bien tout ça est tombé entre les mains d'un magnat alimentaire américain, un dénommé Mondelez, une multinationale de l'agroalimentaire qui emploie un peu plus de 80 000 personnes à travers le monde et tout ce petit monde permet à cette multinationale d'engranger la modique somme de 21,6 milliards tous les ans de chiffre d'affaires. Bien qu'il revendique son origine, le petit gâteau LU n'est plus qu'une formule de chimie qui groupe des substances issues des laboratoires de grands fabricants d'additifs et autres ingrédients comme l'acide citrique, la poudre de lait et les arômes artificiels.

Le biscuit LU ressemble à d'autres marques que nous connaissons tous, ce sont Menier, Liebig, BN, Miko, Yoplait, St.Michel, Maggi, Andros, Knor, Maille, et bien d'autres; toutes ces marques sont tombés dans l'escarcelle des géants de l'alimentation. Une poignée de multinationales comme Neslé, Coca-Cola, Mondelez-International, Unilever, Danone, Heineken, Général-Mills ainsi que Pernod-Ricard raflent toutes les marques nationales dans le monde entier. Dans notre pays ce sont les chocolats Menier et Lanvin qui sont avalées par Neslé dès 1988; la valse des rachats se poursuit dans les années 1990, les glaces Miko par Unilever, puis Vivagel par Danone en 1994. A la rigueur, tout ceci ne serait pas si dramatique si tous ces groupements ne s'accompagnaient pas d'un autre phénomène tel l'explosion du nombre d'aliments ultratransformés; ce sont des produits issus du fractionnement et de la recombinaison d'aliments contenant de nombreux additifs et ingrédients à visée technologique comme le sirop de glucose, l'amidon modifié, les protéines de lait, le beurre en poudre, l'extrait de malt et l'huile de palme; le plus grave c'est qu'il existe un lien entre la consommation de ces produits et la prévalence de certaines maladies, le cancer en particulier. Pour en revenir aux aliments ultratransformés, qui multiplient les ajouts de substances et ingrédients issus de la chimie, ils répondent parfaitement aux besoins des industriels de l'agroalimentaire qui fabriquent en masse des produits standardisés, à longue durée de conservation. Mais il y a une autre raison qui explique l'importance des produits ultratransformés pour ces grands groupes, c'est l'éternelle course à la rentabilité; pour donner une idée sur le capital du groupe français BSN Danone, ce sont huit groupes financiers et fonds d'investissement qui sont à la manoeuvre.

Que de temps passé depuis notre goûter de 4 heures avec notre "Petit Beurre LU". Voici quelques compositions de nos goûters actuels: biscuits et galettes: lait en poudre, carbonate acide d'ammonium, carbonate acide de sodium, acide citrique et arôme, ça c'est notre Petit Beurre; huile de palme, sirop de glucose-fructose, carbonate acide d'ammonium, diphosphate disodique, acide citrique, arôme et ça c'est le Petit-Brun; je vous en présente un petit dernier pour la route.....carbonate de sodium, diphosphates, lait écrémé en poudre, ça c'est la galette St.Michel.

Il est justement 16 heures,je vais goûter, bon appétit à tous......et puis tout ça me donne envie de reprendre mes cours de chimie!

 

 
Ajouter un commentaire