marques alimentaires et profits

Abonné à une revue mensuelle indépendante et engagée, j'ai découvert une enquête relative à des grands groupes alimentaires bien connus des français depuis plusieurs générations; à qui appartiennent-ils et comment sont ils gérés; mais le pire, que trouve t-on dans leurs recettes. C'est un résumé de cet article que j'ai voulu vous présenter; nous voici plongé dans cet univers où les multinationales ont fait main-basse sur notre assiette et notre porte-monnaie.

A la manufacture de Nantes, et à la fin des années 1880, Louis Lefèvre-Utile vient d'inventer le Petit-Beurre LU; dans sa composition que du beurre de première qualité, des oeufs frais, des farines de qualités premières, sans aucun mélange ni ajout; mais voici les années 2010, tout a changé que ce soit la propriété de la marque comme de la composition des produits. Tous ces produits LU, nous les appellerons Petit-Beurre, Petit-Brun, Petit-Ecolier et bien d'autres, et bien tout ça est tombé entre les mains d'un magnat alimentaire américain, un dénommé Mondelez, une multinationale de l'agroalimentaire qui emploie un peu plus de 80 000 personnes à travers le monde et tout ce petit monde permet à cette multinationale d'engranger la modique somme de 21,6 milliards tous les ans de chiffre d'affaires. Bien qu'il revendique son origine le petit gâteau LU n'est plus qu'une formule de chimie qui groupe des substances issues des laboratoires de grands fabricants d'additifs et autres ingrédients comme l'acide citrique, la poudre de lait et les arômes artificiels.

Le biscuit LU ressemble à d'autres marques que nous connaissons tous, ce sont Menier, Liebig,......en cours de rédaction......

 
Ajouter un commentaire