Éditorial n° 01 du 21 juin 2015

Ellipse d'une commune sans éclipse

Il aura fallu attendre le solstice d'été pour que ma plume entre dans l'axe quasi céleste de la planète Libourne. Jean Renier m'a honoré de sa confiance en me permettant de régulièrement vous faire part de mes états d'âme sur les états d'être de cette petite ville de Gironde. Brève et intense, la rencontre appelait d'emblée sa découverte. Si le qualificatif d'« ineffable » doit être banni du vocabulaire des écrivains publics, considérons-le comme l'annonce d'une profusion de sentiments pluriels et intenses qui ne demandent qu'à être exprimés. J'ose pouvoir les synthétiser en trois mots : réalisme, esthétisme et symbolisme.

L'image est d'abord la première de mes concurrentes en tant qu'elle communique souvent mieux que de longues épîtres. J'ai ainsi, comme tant d'autres, été immédiatement séduit par ces galeries photographiques hors du commun, soucieuses de véracité, tout en déviant l'écueil de la simple nature morte. Le sentiment d'entrer dans un univers visible, et pourtant dissimulé à tant d'yeux par les médias traditionnels. Libourne témoigne.

On la représente ainsi sous toute sa splendeur naturelle, sans artifices ni discrédit. Un panorama moins technique qu'humain, mettant en valeur la beauté d'un petit astre loin d'être froid, tant à travers la charge historique de son patrimoine qu'à travers l'aura dégagée par son activité et sa population. Libourne se contemple.

Mais Libourne, c'est aussi un symbole : le charme d'un microcosme, l'incarnation d'un certain localisme, voire l'anti-modèle d'une post-modernité homogénéisante en matière culturelle. Elle représente l'unité d'une conception de la territorialité française, sans pour autant « renier » toute sa diversité. Libourne s'exprime.

Cette triple perspective fera converger mes prochains éditoriaux vers le croisement de la description, du commentaire et de l'analyse, en adoptant des approches les plus diverses possible en termes artistiques et de sciences humaines. Il s'agira de partager avec vous l'émotion et la réflexion, de relier l'infiniment petit à l'infiniment grand. De découvrir ensemble, a minima virtuellement, l'originalité d'une commune multicéphale comme tant d'autres en France, pourvu que l'on y porte un regard suffisamment attentif.

 

Giuseppe

www.laplumedegiuseppe.weebly.com

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau